Espèces et variétés

Tout comme les vignes et les plants de houblons, il existe une pléiade d’espèces et de variétés de caféiers, sur lesquels poussent les cerises de café.

 

Types de cafés

 

Également connu sous le nom de Coffea, le caféier est un arbre sur lequel poussent des fleurs. Les scientifiques découvrant constamment de nouvelles espèces, la classification ne cesse d’évoluer. Personne ne connaît le nombre exact d’espèces existantes : jusqu’à présent, 124 espèces de Coffea ont pu être identifiées, soit deux fois plus qu’il y a 20 ans.

Les espèces de Coffea sauvages se trouvent principalement à Madagascar et en Afrique, mais aussi sur les îles Mascareignes, aux Comores, en Asie et en Australie.

Seules les espèces C. arabica et C. canephora (communément appelées arabica et robusta) sont cultivées sur de larges étendues pour un usage commercial et représentent près de 99 % de la production mondiale. Le C. arabica serait né d’un croisement entre les variétés C. canephora et C. eugenioides, poussant à la frontière entre l’Éthiopie et le Soudan du Sud. Certains pays cultivent également de petites quantités de C. liberica et C. excelsa, destinées au marché intérieur.

 

Variétés arabica et robusta

 

De nombreuses variétés d’arabica sont cultivées. La chronologie de sa propagation dans le monde entier est toutefois incomplète et parfois contradictoire, mais peu de variétés locales cultivées en Éthiopie et au Soudan du Sud ont quitté le continent africain. En passant par le Yémen, celles-ci se sont ensuite établies dans d’autres pays.

Le Coffea canephora est originaire d’Afrique de l’Ouest. Des semis provenant du Congo belge ont été plantés sur l’île de Java, d’où ils se sont propagés vers la grande majorité des pays dans lesquels le caféier Arabica était déjà cultivé. Il existe de nombreuses espèces de cette variété, qui sont toutefois toutes regroupées sous l’appellation Robusta. L’Arabica et le Robusta ont également été plantés sur les mêmes parcelles afin de donner naissance à de nouvelles espèces. L’aspect et l’arôme du café sont influencés par de nombreux facteurs, tels que la qualité du sol, l’exposition au soleil, les intempéries, le vent, les nuisibles et les maladies. De nombreuses variétés partagent un patrimoine génétique identique, mais répondent à des dénominations totalement différentes en fonction des régions. Il est donc difficile de retracer avec précision la propagation de l’Arabica et du Robusta.

 

Das Kaffeebuch

Anette Moldvaer

© Dorling Kindersley Verlag GmbH, Munich, mai 2015